Blog Single

Le nouveau single de Bonheur : un « Viol sentimental » !

Pour qui le connait vraiment, on ne peut pas dire qu’on s’attendait à ce qu’il nous revienne avec l’amour comme thématique. Pour ce faire, le slameur béninois Bonheur, connu pour son premier single sorti en 2015 s’est une nouvelle fois fait accompagner d’une charmante voix. Évelyne s’appelle-t-elle. Ce nouveau single intitulé « Viol sentimental » nous fait voyager à bord d’un navire émotionnel où la raison n’a pas sa place, comme d’habitude diront certains. Un voyage au cœur de l’irrationnel ! Entrainés par les notes des différents instruments joués sur ce titre, nous découvrons la vision qu’à l’artiste de la foi et des sentiments humains.

En effet, dans cette nouvelle production subtile, entre figures de style et rimes, le slameur ne marche pas ses mots pour dépeindre les vicissitudes des croyances religieuses face à la pudeur d’un sentiment tel que l’amour.  C’est une situation dont l’artiste lui-même avoue avoir été victime, et c’est cela d’ailleurs qui a abouti à la rédaction de ce texte qui fait tomber une partie de la carapace qui le caractérise. Selon lui, il faut faire la part des choses entre la foi et les sentiments. Ce serait un bon début pour une probable paix parmi les hommes.

Par ailleurs, si vous êtes encore de ceux qui continuent de croire que son absence scénique de ces deux dernières années lui aurait fait perdre un peu de ce talent dont il avait déjà fait montre sur « Parlons-en », alors vous devez écouter sa nouvelle œuvre qui est un pur délice pour les oreilles. Pour lui« ce qui compte le plus, c’est de faire voyager ses auditeurs ». Et le moins qu’on puisse dire, c’est qu’il sait s’y prendre pour y arriver. Sur ces mots, nous vous invitons à déguster ce nouveau cocktail audio de l’artiste.

 

Zoom sur le clip officiel « Parlons-en » de Bonheur « Parlons-en » est l’une des rares œuvres musicales béninoises qui, à l’image des classiques qui ne se fanent pas, continueront certainement de marquer l’univers musical béninois et africain pendant encore bien des générations. Ainsi, cette première sortie audiovisuelle de l’artiste qui date de septembre 2015 sonne toujours à ce jour comme un cri d’alarme pour signaler la situation sociale et politique en plus de la conjoncture économique du Bénin actuel. À travers donc un melting-pot de thématiques, la chanson brosse les questions de l’efficacité du système éducatif national, de la corruption, des difficultés sociale et économique découlant de la cherté de la vie et du faible pouvoir d’achat des populations. Autant de réalités que vivent bien des Africains et qui sont conséquences de l’état de paupérisation dans lequel se trouve encore la majorité des États du continent noir.

    Leave a Comment

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Lire aussi

    Le single « Ibadi Réré » de Akmbeatz, à la conquête de l’Afrique
    Le single « Ibadi Réré » de Akmbeatz, à la conquête de l’Afrique
    • 07 mai 2018
    Quand D’yne fait l’ultime « Sacrifice » dans son nouveau clip
    Quand D’yne fait l’ultime « Sacrifice » dans son nouveau clip
    • 23 février 2018
    Ankaa et DAC dévoilent le clip de « Entre nous deux »
    Ankaa et DAC dévoilent le clip de « Entre nous deux »
    • 01 décembre 2017
    Camro revisite un ancien tube et ça « gâte le coin » !
    Camro revisite un ancien tube et ça « gâte le coin » !
    • 23 novembre 2017