Blog Single

Koudy – Une battante qui gagne les cœurs

 Koudy n’est pas de celles qui reculent. Elle avance avec la bravoure des femmes qui savent prendre des risques et qui ne risquent pas de s’étioler malgré les intempéries.

Cela se reflète par son tempérament, par l’histoire de son parcours personnel comme artistique, mais aussi par ses audaces musicales.

En effet, c’est sans doute le lieu où, la chanteuse se met le plus à l’épreuve : la musique ! Son nouveau single le témoigne d’ailleurs, par la réorientation qu’on y découvre.

L’atmosphère n’y est plus celui des premiers travaux de Koudy. Il y a parfaitement une ouverture plus prononcée aux influences du monde, et un groove attachant.

Bien sûr, l’esprit live (même à travers le clip réalisé par Stéphane Brabant pour Mandji Prod, ndlr) et jazz(y) demeure. Le velours de la voix s’est raffermi. Mais des instruments inhabituels, se sont rajoutés. Une guitare acoustique qui fluctue. Une bass qui maintient. Une batterie qui pédale, donnant aux instruments familiers de l’univers de l’artiste (percus, castagnettes, etc.) un tonus qui soutient l’ensemble.

 » Yoyo  » (qui signifie justement  » nouveau  » ou  » nouveauté  » selon le contexte) constitue de ce fait, une sorte de remise en cause pleinement assumée. Moins traversé par le spectre de la mélancolie douceureusement douloureuse, on y sent un intérieur plus lumineux qui se déploie. Preuve d’un état d’âme qui a changé chez Koudy ?

Quoiqu’il en soit, la chanteuse, demeure toujours aussi sincère qu’auparavant. Avec un timbre toujours aussi voilé, la voix se dévoile avec un granulé presque déclamatoire. De sorte que malgré le besoin intimiste qu’on lui connaît, Koudy se fait moins retranché dans ce titre.

C’est donc peut-être cela qui va parcourir tout son prochain album  » Winner  » ? Le titre annonce en tout cas, une volonté de s’accomplir véritablement, et de remporter les luttes qui mèneront à son ascension permanente.

Si cela doit passer par une confrontation aux nouveautés rythmiques et une renaissance en soi, quoi de mieux pour conforter notre écoute !?

 

  • Bensokey N'DAH-SEKOU says :
    21 septembre 2017 at 9 h 42 min

    Koudy travaille, ose, persévère. Ça donne espoir pour l’univers artistique béninois

    Répondre

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi